Le nouvel hôpital sera construit à Chambourcy

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Onze ans après la fusion ("ratée" selon Emmanuel Lamy) des hôpitaux de Saint-Germain et Poissy, ce dossier semble avoir nettement avancé ces dernières semaines. En décembre dernier, nous relations le souhait de la ministre de la Santé de "réorienter le projet" vers un nouveau site unique, qui ne serait pas situé à Poissy mais probablement à Chambourcy.
Juste avant de quitter son poste en juin dernier, l'ancien préfet des Yvelines a rendu le rapport demandé par la ministre de la Santé.
En 2014, un nouvel hôpital devrait voir le jour à Chambourcy en remplacement des deux hôpitaux actuels.
Le nouveau centre hospitalier de 900 lits sera situé sur d'anciens terrains agricoles situés entre la D 113 et l'A 14. C'est "tout un nouveau quartier qui va être implanté" selon le maire de Chambourcy. Il sera composé de l'hôpital, d'une zone commerciale mais aussi d'une gare routière avec des liaisons vers La Défense et le RER.
« Tout a été pensé, se satisfait Gilbert Chodorge, le directeur du centre hospitalier intercommunal. Les ingénieurs ont tenu compte du trafic, des moyens de transport et des accès. C'est une vraie chance pour l'hôpital. » Le futur équipement de quatre niveaux sera construit en bordure de l'autoroute, derrière trois grandes surfaces qui, elles, s'implanteront le long de la D 113. « Une voie de desserte, parallèle à la départementale, sera tout spécialement réalisée entre la bretelle du futur échangeur de la A 14 et les accès aux magasins du centre commercial », ajoute-t-il.
Un protocole d'accord devrait être signé à la rentrée avec le promoteur avec pour objectif d'acquérir les terrains en 2009. Les travaux pourraient alors être entrepris en 2011-2012 pour une livraison prévue à l'horizon 2014.
L'hôpital de Poissy, truffé d'amiante dans les revêtements de sol, sera détruit lors de l'entrée en service du nouvel hôpital. En revanche, une offre de soin sera maintenue à Saint-Germain, dont un service d'urgence ouvert 24h/24, une maternité de niveau 2 et un service de chirurgie obstétrique.
La décision de construire ce nouvel hôpital à Chambourcy sera défitivement prise par la ministre à l'automne.

Nul doute que la défaite en mars dernier de Jacques Masdeu-Arus à la mairie de Poissy, en rivalité constante avec le maire de Saint-Germain (UMP lui aussi) qui l'avait battu à la présidence du conseil d'administration en mai 2007 (voir notre article), a contribué à faire avancer ce dossier, complètement bloqué depuis des années par le conflit entre les deux hommes.

Sources : Le Parisien, Le Courrier des Yvelines

A lire aussi :

Notre dossier Hôpital de Saint-Germain

L'hôpital de Poissy sera reconstruit... à Chambourcy ?

Clash à l'hôpital de Poissy - Saint-Germain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Xavier 15/07/2008 12:24

Tiens, c'est amusant.Aujourd'hui M. Lamy parle d'une fusion "ratée" et en fait retomber la faute sur l'ancien maire Michel Péricard, dont il était pourtant un des principaux adjoints en 1997 lors de la fusion. C'est bizarre, je ne me souviens pas qu'il ait émis la moindre réserve contre cette fusion à cette période. Au contraire, c'est peut-être lui qui attaquait le plus la gauche quand elle évoquait son scepticisme sur cette question.Autre temps, autres moeurs...