Transports en Ile de France : gratuité pour les allocataires de l'ASS et de l'API

Publié le par Parti Socialiste de Saint-Germain-en-Laye

Comme les RMistes depuis mars 2007, deux nouvelles populations en difficulté ont désormais accès gratuitement aux transports en commun franciliens.

Les allocataires du RMI ne sont plus les seuls à bénéficier d'un accès gratuit aux transports en commun franciliens. Le 2 octobre, le Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif) a en effet accordé le même droit à deux nouvelles populations allocataires de minima sociaux : les titulaires de l'Allocation de solidarité spécifique (ASS, versée aux chômeurs ayant épuisé leurs droits à l'assurance) appartenant à un foyer bénéficiaire de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMUC), ainsi que les bénéficiaires de l'Allocation parents isolés (API). Soit environ 60.000 personnes.

Ce forfait gratuité sera appliqué en décembre 2008.

Les nouveaux bénéficiaires de la gratuité des transports avaient jusqu'alors droit à des réductions de 75 % sur le prix de leurs abonnements (carte Orange, passe Navigo). Un avantage dont profitent toujours les bénéficiaires de la CMUC et de l'Aide médicale de l'État (Ame).

Cette mesure, prise par le Stif, apparaît comme une extension de la gratuité accordée aux RMistes franciliens depuis le 31 mars 2007, et qui totalise 210.000 bénéficiaires environ. Toutefois, elle s'en distingue par son mode de financement : si la gratuité pour les allocataires du RMI est financée par la Région, la gratuité pour les bénéficiaires de l'ASS et de l'API est, elle, financée par le Syndicat des transports d'Île-de-France.

Nos précédents articles sur ce sujet :
Avril 2007 : Gratuité des transports pour les Rmistes
Juin 2006 : La Région met en place la tarification sociale dans les transports

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article